histoire

Castrum Airaldi (Castelairaud)

Je vais vous présenter ici l’histoire de Châtellerault, de ses quartiers, de ses rues, de ses personnages célèbres.
Je vais commencer par vous faire un petit topo sur la naissance de la ville et son histoire dans les grandes lignes car par la suite je reviendrais plus en détail sur certains faits, rues, quartiers qui ont fait de cette ville ce qu’elle est aujourd’hui, une ville d’art et d’histoire, au patrimoine riche parfois méconnu de tous.
Les premières traces de la ville de Châtellerault se situent aux alentours du IXème/Xème siècle , son fondateur est le vicomte d’Airaud qui en 936 y installe son château et donne ainsi son nom à la ville  » castrum Airaldi » (en latin ), la contraction de ces deux mots devient Castelairaud, puis chatelairaud pour finir aujourd’hui en Châtellerault.
En 952, au confluent de la Vienne et du Clain, il existe un gué que les descendants d’Airaud font protéger par une tour en bois près de l’actuelle église saint Romain. C’est ainsi que la vicomté voit le jour en rive gauche de la Vienne.
Au 11ème siècle, la ville revient par alliance à la famille de la Rochefoucauld.
La cité est attaquée à plusieurs reprises durant la guerre de 100 ans par les bretons de Bertrand du Gueslin à la solde du roi de France, ainsi Châtellerault tombe dans un marasme jusqu’à la fin de la guerre de 100 ans.
En 1482, à la suite de la mort de Charles V d’Anjou, la vicomté est rattachée au domaine royal.
En 1487, celle-ci est offerte à Jean d’Armagnac, puis en 1505 c’est Anne de France qui en prend possession, ensuite François 1er l’élève au rang de duché.
En 1549, Henri II cède le duché au comte écossais James Hamilton qui en confie la gestion à son fils le comte d’Arran qui y favorise le protestantisme et devient ainsi une place imminente de cette religion, avec les assemblées des réformés en 1597, 1598 où sont définis les termes de l’édit de Nantes.
Cependant, la révocation de ce dernier, contraint la population protestante châtelleraudaise à fuir, c’est un nouveau le déclin du duché.
La peste, les mauvaises récoltes, les famines provoquent aussi des rebellions au 17ème siècle.
La révolution est accueillie favorablement à Châtellerault, le 1er et 2nd empire sont des périodes de bouleversement pour la ville surtout avec l’essor industriel, la transformation des quartiers (Blossac, Châteauneuf…), l’agrandissement de la ville avec l‘annexion en 1801 de Pouthumé et Antoigné.
Ainsi, a l ‘aube de 20ème siècle, Châtellerault est une sous préfecture dynamique, Cependant, cela ne l’empêche pas de pleurer ses morts durant la première guerre mondiale, de vivre un entre deux guerres difficiles, d’être active durant la seconde guerre mondiale, avec 3 réseaux de résistance sur la commune et autour. Elle connaît aussi la joie de recevoir en 1910 le premier biplan Voisin dans la Vienne.
Durant les 30 glorieuses, elle agrandit son territoire notamment avec le rattachement en 1966 de 3 quartiers de la commune de Naintré, les renardières, la brelandière et la montée rouge, et en 1972 la commune de Targé.
La cité vit au rythme de la grande histoire, résiste tant bien que mal aux différentes crises du 21 ème siècle mais elle reste une ville d’histoire à découvrir ou à redécouvrir tout au long de mes articles.
Sa devise reflète bien ce que je viens de dire:  » Châtellerault, la ville qui marche avec son temps. »